Biographie

Laurent Coq est un pianiste compositeur français qui a conduit ses activités artistiques depuis plus de vingt ans des deux côtés de l’Atlantique. De son premier séjour à New York en 1994 – Bourse Lavoisier de l’État Français, cours auprès de Mulgrew Miller, John Hicks  et Bruce Barth — aux années fertiles qu’il a passées là-bas comme résident de 2000 à 2005 — Like a Tree in The City en quartet avec Jérôme Sabbagh, Spinnin’ en trio, Prix du Disque Français 2005 de l’Académie du Jazz — en passant par des collaborations avec des figures majeures du jazz d’aujourd’hui (Miguel Zenón, Walter Smith III), jusqu’à son dernier disque en trio Kinship (2017 jazz&people/PIAS) enregistré avec deux éminents représentants de la scène new-yorkaise, Laurent a tissé des liens forts avec la scène du jazz à New York.

Sur la scène du Rialto Theater à Atlanta (US)

Pour autant, il a toujours maintenu des projets à Paris où il réside actuellement – Prix Charles Cros 2002 pour le Blowing Trio, le trio Dialogue avec Ralph Lavital, son ancien élève à l’EDIM, en tournée en Afrique et aux US — et des collaborations avec des musiciens importants de la scène hexagonale (Julien Lourau, Elisabeth Kontomanou, Sandro Zerafa). Avec quatorze disques sous son nom et de nombreuses participations au théâtre et au cinema, il s’est imposé comme un pianiste compositeur majeur de sa génération.

En septembre 2011, le ministre de la culture Frédéric Mittérand a commandé à Laurent Coq un rapport sur l’état du jazz en France. Avec les deux autres rapporteurs Pierre de Bethmann et Alex Dutilh, ils ont rassemblé un groupe de travail et ont conduit trois mois de consultations au sein de la DGCA à Paris auprès de plus de 70 personnalités du monde du jazz (musiciens, producteurs, programmateurs, journalistes). Ils ont remis leur rapport au ministre en janvier 2012.

Titulaire du DE Jazz, il enseigne à l’EDIM depuis 2005, et aux conservatoires de Pontault-Combault/Roissy en Brie et Torcy depuis 2015.

Défiler vers le haut Défiler vers le haut