actu bio disques films downloads liens contact
  À voir
à noter à lire à voir à entendre
Bird's Improvisation N°1

Le film que vous pouvez voir ICI (ou télécharger en faisant un clic droit sur le lien) a été tourné le vendredi 13 juin 2008 au Studio de La Chaufferie à St Denis (compagnie de Découflé, DCA) avec une petite caméra numérique. Il s'agit d'une improvisation avec la danseuse et chorégraphe Toshiko Oiwa.

Originaire du Japon, elle a passé 11 ans à New York dans les années 90, où elle fut membre tour à tour des compagnies de Twyla Tharp et de Bill T. Jones avec lequel elle s'est produite plusieurs années durant dans le monde entier. Elle s'est installée à Aix en Provence en 2002 pour trois années de travail sous la direction de Preljocaj. Depuis deux ans, elle conduit ses projets personnels. Elle vient d'obtenir une bourse du Japon pour aller travailler au Bresil.

Nous nous sommes rencontrés par l'intermédiaire de mon ami Vincent Sacripanti dont elle fut la colocataire, même si en réalité, je l'avais vu danser dans un spectacle de Bill T. Jones il y a déjà 12 ans. Cela faisait quelque temps déjà que nous voulions faire quelque chose ensemble. Quand nous nous sommes retrouvés ce jour-là, nous avons décidé de ne convenir de rien si ce n'est ce dispositif particulier où je lui tourne le dos. Cela m'a permis d'être connecté de manière beaucoup plus organique. La voir m'aurait sans doute distrait et m'aurait coupé de cette connexion.

Avant de commencer, je lui ai simplement dit ce qu'avait dit le compositeur Guillermo Klein à ses musiciens avant une séance d'enregistrement totalement free ; Quelque soit ce qui vient de se passer - ce que j'ai joué ou ce qu'elle a dansé - nous devons nous concentrer exclusivement sur ce qui vient et ne jamais regarder en arrière.

Ce fut une expérience très intense qui m'a renvoyée à des sensations que j'avais connues à New York du temps de mon quartet avec Jérôme Sabbagh, Brandon Owens et Damion Reid. Un énergie incomparable qui nous propulse dans l'instant présent. Sa façon de danser me touche profondément.

Le mieux, je pense, c'est de le regarder au calme, et dans toute sa longueur (le film dure un peu moins de 47 minutes). Et si possible au casque pour le son des oiseaux.

N'hésitez pas a m'envoyer vos commentaires par email.
 
Bird's Improvisation N°2
Réalisée au conservatoire de Montreuil (Seine-Saint-Denis) le 10 avril 2009 cette nouvelle improvisation est plus courte que la première (voir plus bas). Elle garde le même principe ; Je tourne le dos à Toshiko et perçois sa danse uniquement par la forte énergie qui s'en dégage. C'est une expérience très intense et très zen à la fois. Cette improvisation est plus courte - moins de 25 minutes - et sans doute plus percutante que la première. Cette fois-ci, les enfants qui attendaient de rentrer dans la salle ont remplacé les oiseaux de St Denis. N'hésitez à passer en mode plein écran !
.
 
EDIM > 1983/84 - 2013/14

L'EDIM, l'école associative de Cachan où j'enseigne, célèbre ses trente ans d'existence. Pour marquer cet anniversaire, j'ai réalisé un film avec des élèves - anciens ou actuels, jeunes ou moins jeunes, amateurs ou professionnels, de jazz ou de musiques actuelles (j'ai toujours du mal à écrire ce label absurde) - qui témoignent chacun à leur manière - et avec leurs instruments - de l'attachement qui les lie à cet établissement.

 
Miguel Zenón & Laurent Coq - Rayuela
Le 15 mai 2012 sort en France Rayuela, le disque que j'ai co-signé avec l'altiste new-yorkais d'origine porto-ricaine Miguel Zenón. Le repertoire que nous avons écrit à part égale a été inspiré par le grand roman de l'écrivain argentin Julio Cortazar, Rayuela (Marelle en français). L'instrumentation est inédite avec en plus du piano et du saxophone alto, le violoncelle et le trombone de Dana Leong, et la batterie et les tablas de Dan Weiss. Publié sur le label new-yorkais Sunnyside Records, le disque est distribué par Naïve. Sortie US fin juillet.
 
Disponible en téléchargement en qualité CD (Lossless 16 bits 44.1 kHz) sur l'excellente plate-forme Qobuz. Un interview est disponible en ligne sur le site de Culture Box, conduite par l'excellente Annie Yanbekian.

 
Portrait vidéo

Réalisé par Maurice Coppola pour le site DavTube, un portrait a été mis en ligne, où j'évoque notamment mes jeunes années d'étudiant et mes professeurs magnifiques que furent Françoise Hunziker - toujours en train de former des générations de pianistes Aixois - et Jacqueline Courtin au Conservatoire d'Aix qui pris sa retraite à 80 ans passés, avant de tirer définitivement sa révérence l'année suivante après une vie dédiée à la Musique et au partage (elle fut l'élève d'Alfred Cortot !).

 
Adeline
Adeline Éstoubé, 87 ans, habite l'une des deux maisons sur lesquelles vient buter la route qui monte de Sentein, à plus de 1000 mètres d'altitude, au coeur des Pyrénées ariégeoise. C'est là qu'elle est née et a passé toute sa vie en autarcie. De l'autre côté des bâtisses, un sentier monte à flanc de montagne qu'empruntent les moutons l'été. Jadis, elle vivait avec son mari, et un autre ménage qui occupait la maison voisine. Aujourd'hui, ils sont tous disparus, et elle reste seule avec son beau-frère. Nous lui rendons une visite inopinée avec mes parents, un lundi d'août où l'orage menace et tandis que son aide ménagère fait les vitres..

 
Retour à l'école avec Jérôme Sabbagh

C'est une vidéo qui a été réalisée par Mathieu Mastin dans le cadre d'une série (NY Jazzed Out) qui mettait en scène des musiciens new-yorkais dans des circonstances inhabituelles et incongrues. Là, nous jouons avec mon bon ami Jérôme Sabbagh dans une école du Queens où il enseigne. Ce jour-là, nous avions dû nous battre pour rejoindre cet établissement coupé du monde par une tempête de neige qui avait frappé la ville, mais qui n'avait pas réussi à décourager les jeunes élèves, la plupart d'origine chinoise, présents en nombre dans les couloirs.

 
Blu
Très grande découverte et très grande claque ; l'artiste graffeur italien Blu (Galerie Jonathan Levine, New York). Si son site magnifique reflète  bien son travail il faut, toute affaire cessante, tout de suite aller voir deux films qu'il a réalisé dont le premier avec l'artiste américain David Ellis. Le deuxième tourné à Buenos Aires et Baden est tout aussi remarquable. Ce travail utilise la technique Stop-Motion ; chaque image est une photo prise à un moment précis. Le film est le produit de ces images mises bout-à-bout.  Aucun effet spécial. Simplement des jours de travail, de dévouement, d'imagination fertile. Du pure génie. Si, comme moi, ce travail va vous laisser abasourdi pendant un moment, n'hésitez surtout pas à faire une donation ici.